Créer un Mandala personnel pas à pas

Créer un Mandala personnel pas à pas

Créer un Mandala personnel pas à pas est le défi, que je vous lance en cette belle journée de Mai.
En effet, j’écris une série d’articles sur les Mandalas et je vous propose aujourd’hui de dessiner votre propre Mandala.
Si vous aimez déjà colorier des modèles de mandalas “clés en main” , alors créer le votre, de A à Z va beaucoup vous plaire.

Pourquoi créer un Mandala personnel pas à pas ?

Tout d’abord pour la simple satisfaction de créer c’est-à-dire d’inventer quelque chose d’unique par vos propres moyens. Une création originale que vous allez réaliser vous-même et dont vous serez fier.

Ensuite créer un mandala vous permet d’exprimer de manière originale votre humeur du moment et votre état d’âme.
Et même si vous suivez le modèle que je vous propose, votre dessin parlera de vous, dans le langage non verbal de l’Art.

Et puis c’est une activité inspirante et ludique qui est bonne pour la santé mentale.
En effet, si comme moi vous êtes totalement absorbé par la réalisation du Mandala, vous allez constater que :

  • le temps est comme suspendu
  • votre corps est relâché et détendu
  • vous êtes serein
  • votre bavardage mental a cessé
  • un plaisir confortable vous habite
  • les bruits extérieurs semblent s’évanouir dans le lointain

Lorsque vous aurez terminé votre dessin, vous aurez vraiment l’impression de sortir d’une séance de relaxation.

Si c’est la première fois que vous dessinez un Mandala, “le pas à pas” est idéal car il permet de réaliser toutes les étapes sans “se perdre”.
Parce qu’il faut vous dire une chose, le dessin d’un Mandala ressemble parfois à un labyrinthe dont on peu mettre des heures à sortir.

Pour un début, c’est bien de rester sobre.

Avant de commencer

Si vous faites partie des créateurs “pas encore décomplexés”, sachez qu’il n’y a pas de Mandala  “raté”, pas plus que de Mandala “réussi”.
Dans la perception de l’Art, tout est subjectif.

Pour moi réussir un Mandala, c’est  suivre son élan créatif, y prendre plaisir et être satisfait du résultat obtenu.

La réalisation du dessin est plus facile et plus agréable si vous ne mettez pas d’enjeu. Il se peut même que vous le dessiniez presque sans y penser.

Il est possible que le Mandala ne corresponde pas à votre attente, ce n’est pas grave, personne ne va mourir.
Vous pouvez le refaire, l’adapter, le transformer, apprendre à l’aimer ou aller faire un tour si ça vous a vraiment “gonflé” : tout est  apprentissage.

L’essentiel est de passer un bon moment, sans contrainte...
c’est vous qui décidez à quoi vous consacrez votre temps libre !

Éléments de contexte

Quand vous créez une oeuvre, le terrain est vierge.
C’est vous qui décidez du contexte.

Je vous engage donc à choisir le lieu, le matériel et la manière de procéder, qui vous inspirent.
Il n’y a pas de règles. Où alors ce sont les vôtres !

Le lieu

Comme pour toute activité, il est important de choisir un endroit que vous aimez et dans lequel vous vous sentez bien. Il est juste important que vous puissiez disposer d’un bon éclairage.
Vous pouvez dessiner en silence ou en musique et vous pouvez même suivre le “pas à pas” avec d‘autres personnes.

Personnellement j’aime bien dessiner dans la salle à manger. C’est pratique car j’ai une baie vitrée qui m’éclaire à gauche comme ça je ne suis pas gênée par l’ombre de ma main.
La plupart du temps Bastet, la chatte me rejoint au beau milieu de mon dessin sur lequel elle s’installe et ronronne comme une cafetière italienne. J’essaie de récupérer mon bloc à dessin tant bien que mal, mais elle agrippe mon bras. Au mieux, je parviens à dégager un bout de feuille pour poursuivre mon dessin, jusqu’à ce qu’elle s’en aille quand l’heure des ronrons est passée. Au pire… je prends mon mal en patience et je profite 🙂

Créer un Mandala personnel pas à pas.
Bastet

Le matériel

Je vous conseille d’utiliser un feutre à pointe fine dont la couleur est à votre convenance.
Je ne recommande pas d’utiliser un crayon qui s’efface, car de mon point de vue, cela freine l’élan créatif.

Pour ce premier exercice, je vous propose, de procéder “à main levée”, c’est-à-dire sans utiliser de règle, ni de rapporteur ni aucun autre matériel de géométrie (sauf le compas).

Pourquoi ? tout simplement pour vous libérer de ce que j’appelle la “quête de la perfection” qui dans se cadre est un handicap.

La façon de procéder

La manière de procéder “à main levée”, vous oblige à composer avec ce que vous considérez comme des “erreurs”. Vous allez constater en regardant mes planches qu’il m’arrive de dessiner le même motif sans respecter les proportions.
L’intérêt c’est de trouver une solution de contournement pour “réduire l’écart”.
De mon point de vue à partir du moment où l’harmonie de l’ensemble est sauve, c’est OK.

C’est la même chose en ce qui concerne la symétrie. Il m’arrive parfois, de dessiner une série de fleurs à 5 pétales et puis sans réfléchir d’en dessiner 6 à la 3ème fleur. Allez savoir pourquoi. Bref, je ne le fais pas volontairement mais en tout cas, quand le Mandala est terminé, cela ne se remarque pas, alors pourquoi s’en faire.

Vous aurez compris que pour cet exercice il est important de faire preuve de souplesse.

Mais si votre manière d’être implique une grande exigence du détail, alors comptez les motifs, ça me va 😀

A vos marques, prêts ?

Le Mandala que j’ai choisi est destiné à vous aider à vous “faire la main”: c’est un point de départ.

Je vous propose de vous guider dans la création de votre Mandala personnel, pas à pas en utilisant des motifs simples.

J’ai décris très précisément chaque étape, mais vous pouvez, si vous préférez suivre la progression sur le dessin uniquement.

Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 1

Tracez deux cercles. Le premier (extérieur) qui représente la périphérie du Mandala et le second (dont vous pourrez tout à fait vous passer quand vous serez expert) permet de délimiter le Centre.


Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 2

La construction du centre du Mandala et plus particulièrement son rayonnement, conditionne la structure du Mandala et son développement.

Le Mandala que nous allons dessiner ensemble rayonne depuis le centre en 8 directions.

Créer un Mandala personnel pas à pas.
  • Dessinez un petit cercle au centre du Mandala (de la taille d’une lentille).
  • Ensuite tracez-en un autre autour, puis un troisième autour du second.
  • Depuis ce dernier cercle tracez 8 traits de sorte de diviser le cercle du centre en 8 cadrans.

Le centre de votre Mandala ressemble à une roue à 8 rayons.


Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 3

Créer un Mandala personnel pas à pas. Planche 3
  • Servez vous de ces 8 rayons pour former 8 pétales
  • A la base de chaque pétale dessinez un petit rond (de la taille d’une tête d’épingle) auquel vous allez raccorder le corps d’un “bonhomme allumette”.
  • De chaque côté les bras touchent un pétale et les jambes écartées sont posées sur le bord du cercle qui délimite le centre.
  • Au sommet de chaque pétale dessinez un rond puis reliez le au rond suivant par un triple arceau.

Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 4

Créer un Mandala personnel pas à pas. Planche 4
  • Bordez le dessus de chaque arceau d’une répétition de “petits ponts ” en plein (c’est à dire en noir).
  • Contourez le tout en laissant un intervale vide.


Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 5

  • Reliez chaque petit pont au contour qui le surplombe.
  • Au dessus de chaque arceau dessinez un pétale à double tracé.
  • Dessinez un petit rond à l’extrémité de chaque pétale.

Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 6

  • A l’intérieur de chaque pétale, dessinez deux arabesques qui se font face et rejoignent en formant un coeur. À l’intérieur de chaque coeur tracez un double cercle.
  • Ajoutez deux petits triangles pour combler l’espace vide au-dessus du coeur, dans les coins.
  • Crénelez chaque pétale (ligne ondulée).

Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 7

Créer un Mandala personnel pas à pas.  Planche 7
  • Remplir en noir le petit rond du sommet de chaque pétale et tracez un rond plus gros autour.
  • Ajoutez des “ailes de libellules”
  • Tracez une larme que vous terminez par un dernier rond plein qui s’adosse au cercle extérieur du Mandala.
  • Revenez sous la deuxième paire d’ailes de libellules d’où s’enroulent deux arabesques qui se font face et s’appuient sur la larme

Le motif du Mandala est à présent “accroché” au cercle extérieur, et l’objectif consiste à combler les espaces qui restent vides.

C’est en général à ce stade du dessin, qu’il m’arrive d’hésiter entre continuer le Mandala et m’arrêter là.
C’est quelque chose que vous pouvez choisir de faire si vous trouvez que le Mandala vous plaît comme ça.

Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 8

D’un trait, séparez les “ailes de libellulesen deux, puis dessinez de petits grains de riz pleins (noirs) debout, tout le long du dos des arabesques.

Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 9

Créer un Mandala personnel pas à pas. Planche 9
  • Dessinez le contour de chaque motif du Mandala en laissant un petit intervale vide.
  • Arrivé au cercle extérieur, terminez en dessinant deux crochets qui remontent
  • Dans les espaces demeurés vides tracez des rayons qui émanent du centre.

Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 10

C’est la dernière ligne droite ! Accrochez vous.

Planche 10 dernière ligne droite

Vous allez remplir un intervale vide sur deux (entre deux rayons) de points légers.

Créer un Mandala personnel pas à pas : planche 11

Créer un Mandala  : la touche finale

Pour finir dessinez des dents de scie dans les intervales des rayon restés vides.

La touche finale :
Remplissez en noir le rond central et le troisième anneau ainsi que les petis ronds entre les 8 pétales et les triangles aux coins des coeurs-arabesques.

Tout autour du cercle extérieur du Mandala, dessinez une répétition de “i”.

Bravo ! Vous venez de réaliser votre premier Mandala de A à Z.
Il ne vous reste plus qu’à le mettre en couleur… ou pas.

Avec un peu d’entraînement vous pourrez en réaliser beaucoup d’autres.

Vous verrez une fois qu’on a commencé, on ne s’arrête plus.

Choisir les couleurs

Si vous le souhaitez vous pouvez colorier votre Mandala.
Il y a plusieurs manières de procéder que j’ai décrites dans l’article Colorier un Mandala en famille : un bonheur.

Pour vous donner un exemple de mise en couleur j’ai utilisé des feutres Graph’it à alcool ainsi que des feutres basiques à l’eau.
Pour les touches de lumière un gel blanc Art-n-Fly et un Bic noir pour les ombres.

Mandala final : la mise en couleur

J’espère que vous avez apprécié ce petit exercice.
Pour ma part j‘ai adoré vous guider.

Dans un prochain article je vous parlerai des “finitions”.
Je partagerai avec vous, mes astuces pour donner du relief à mes Mandalas.
En attendant, j’attends vos commentaires avec impatience.

Soyez inspirés et créez sans complexe !

@+ Isabelle

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *